Bibliothèques Sonores

Michèle Leplaë Fortin (Rolland)
Bordeaux Mascaret
Mob : 06 19 13 54 13

En 1972, Charles-Paul Wannebroucq, médecin ophtalmologue, créa à Lille, avec l’aide de quelques amis et de son épouse, également ophtalmologue, la première bibliothèque mettant à disposition des aveugles et surtout des malvoyants, ce qui était nouveau, des livres enregistrés sur cassettes. A l’époque les grandes associations ne prenaient en compte que les aveugles ; pas les malvoyants. Ainsi naquit l’Association des Donneurs de Voix et la création des Bibliothèques Sonores dans le nord de la France, puis à Paris, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lyon, Nantes, Strasbourg, Nice, Montpellier, Perpignan, Tours. Le mouvement s’implanta dans la quasi-totalité des départements métropolitains français pour finalement compter en 2013 quelque cent vingt établissements. L’Association, reconnue d’Utilité Publique, est constituée et animée par 3.000 bénévoles environ et administrée par un Conseil de quinze membres. Elle vient en aide gratuitement à 15.000 personnes aveugles et malvoyantes auxquelles elle offre un catalogue de plus de 300.000 ouvrages enregistrés avec soin et, désormais, en franchise légale de tout droit d’auteur. Désormais elle peut également offrir les mêmes services aux personnes supportant un handicap médicalement attesté qui, seules, ne peuvent pas lire un livre. Au fil des années, l’Association s’est adaptée sans cesse aux nouvelles technologies en informatisant sa gestion et en modernisant sa communication. A partir de 2005 elle a transformé le catalogue des ouvrages enregistrés sur cassettes et offre désormais un important choix d’oeuvres enregistrées sur disques compacts audio standard ou au format MP3. Elle poursuit sans cesse son effort pour se faire mieux connaître afin d’apporter son service toujours au plus grand nombre. Les campagnes publicitaires de 2010-2011 sur « TF1 » et d’autres chaînes de télévision, avec la participation du comédien Pierre Mondy, en furent la dernière expression. A ce dernier succéda, en 2012, Antoine Duléry. Placé sous le patronage d’Hélène Carrère d’Encausse, le Prix du Livre des audio-lecteurs, une innovation en 2010, va dans le même sens, renforçant ainsi l’action du Prix de la Voix de l’Année destiné aux donneurs de voix. Depuis 2012, de surcroît, l’association a ouvert un Serveur National permettant d’offrir directement des enregistrements d’ouvrages ou d’articles d’une dizaine de revues et d’hebdomadaires nationaux aux 120 BS de France. Enfin l’A.D.V. fait depuis longtemps partie de la Confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes, organe » de représentation du monde des aveugles et malvoyants auprès des pouvoirs publics.